Dimanche 12 janvier 2014 tagA la Une

LE DÉLÉGUÉ INTERMINISTÉRIEL À LA JEUNESSE DEJÀ EN ACTION

  • PARTAGEZ SUR

Nommé en début d'année Délégué Interministériel à la Jeunesse (DIJ), une nouvelle fonction stratégique pour la mise en application de la Priorité Jeunesse fixée par le Président de la République, Mikaël Garnier-Lavalley prépare actuellement le second Comité Interministériel de la Jeunesse.

MGL UNE LETTRE INTERNE.jpg
La création d’une coordination interministérielle permanente, pilotée par un Délégué Interministériel à la Jeunesse (DIJ), était une annonce structurante du premier Comité Interministériel de la Jeunesse, présidé par le Premier ministre. Le DIJ a la responsabilité de veiller à la cohérence des actions des différents ministères dans la prise en compte et la concrétisation de la priorité jeunesse fixée par le Président de la République. C’est une fonction stratégique pour sa mise en application et un progrès notable au sein de l’administration de l’État.

Nommé début janvier à ce poste clé nouvellement créé, Mikaël Garnier-Lavalley, 38 ans, s’est engagé très tôt dans les mouvements de jeunes. Acteur reconnu de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, il a une connaissance fine du secteur, de ses composantes et de ses enjeux.

Son expérience et son implication pour la jeunesse, l’éducation populaire et la vie associative lui permettront d’occuper pleinement et rapidement ses nouvelles fonctions au ministère.

Sa mission sera notamment d’assurer la cohérence de la nouvelle politique jeunesse, transversale et partenariale, en coordonnant la mise en œuvre et le suivi des actions menées par les différents ministères en faveur de la jeunesse. L’ensemble des acteurs et partenaires qui contribuent à la priorité jeunesse sera associé à cette démarche : collectivités locales, organisations de jeunesse, syndicats, entreprises, chercheurs…. Car c’est de la mobilisation non seulement du gouvernement mais aussi de l’ensemble de la société française que dépendra le succès de l’objectif fixé par le Président de la République : faire en sorte qu’à la fin du quinquennat, les jeunes vivent mieux qu’en 2012.

Le Délégué Interministériel à la Jeunesse sera également amené à faire au Gouvernement des propositions innovantes en matière de politiques de jeunesse, en prenant appui sur des expériences locales ou étrangères réussies. Il garantira également une évaluation annuelle précise de l’évolution de la situation de la jeunesse en France sur la base d’indicateurs qui devront faire l’objet de discussions à l’occasion de chaque Comité Interministériel de la Jeunesse.

Le premier temps fort pour l’ancien délégué général de l’association nationale des conseils d’enfants et de jeunes (ANACEJ) sera d’ailleurs la préparation du prochain Comité Interministériel de la Jeunesse (CIJ).

Retrouvez l'ensemble des mesures annoncées lors du premier CIJ, en février 2013, sur le site http://www.jeunes.gouv.fr/actualites/priorite-jeunesse/
Dimanche 12 janvier 2014 tagA la Une
  • PARTAGEZ SUR
Newsletter
  • janv. 2014
    Lettre d'information du ministère des Sports, de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et de la Vie associative #11 - Janvier 2014 [Lire la Newsletter]
Sur le même sujet
  • Mercredi 9 mars 2016
    COUP DE SIFFLET CONTRE LES PRÉJUGÉS SEXISTES [lire l'actu]
  • Mercredi 2 mars 2016
    J-100 AVANT L’EURO 2016 [lire l'actu]
  • Mardi 23 février 2016
    LA FRANCE ET LA CORÉE DU SUD RENFORCENT LEURS RELATIONS AUTOUR DU SPORT [lire l'actu]
  • Jeudi 18 février 2016
    PARIS 2024, LA FORCE D'UN RÊVE [lire l'actu]
  • Jeudi 11 février 2016
    TOUS DERRIÈRE LA CANDIDATURE DE PARIS 2024 [lire l'actu]
Voir toutes les actus