Lundi 15 avril 2013 tagEn direct du réseau

LE CAR JEUNESSE, TRADUCTION TERRITORIALE DES ORIENTATIONS DÉFINIES PAR LE GOUVERNEMENT

  • PARTAGEZ SUR

« Si la priorité jeunesse est celle de l’État, c’est aussi, et de plus en plus, celle de beaucoup d’acteurs locaux. » La ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative, Valérie Fourneyron, a tenu à rappeler, lors du premier Comité de l’Administration Régionale (CAR) dédié à la Jeunesse, le 22 mars 2013, en Auvergne, l’importance de bâtir une stratégie et un plan d’action de l’État en région pour sa jeunesse.

PrioriteJeunesse_Logo - copie.jpg
L’enjeu des CAR jeunesse, qui se déroulent dans chaque région et qui associent les acteurs locaux, les collectivités territoriales, les partenaires sociaux, les mouvements associatifs et les organisations de jeunes, est, à ce titre, de coordonner les efforts entre le gouvernement, à l’échelle nationale, et les collectivités et les services déconcentrés, à l’échelle locale, pour des interventions ciblées et efficaces. Véritable traduction territoriale des orientations définies par le gouvernement en février 2013 lors du Comité Interministériel de la Jeunesse (CIJ), le premier CAR jeunesse décliné en Auvergne, « le premier d’une longue série » a affirmé Valérie Fourneyron, était organisé autour de quatre thématiques principales, essentielles pour les jeunes de la région, et déjà prégnantes dans les priorités du CIJ. Différentes actions exemplaires, déclinées au niveau local en lien avec le plan “Priorité Jeunesse”, ont été présentées à la ministre.

L’engagement et l’autonomie des jeunes

• Le service civique et les programmes de soutien à la mobilité sont des dispositifs en plein développement en Auvergne. 537 jeunes sont à titre d’exemple entrés en service civique depuis 2010 dans la région, avec des missions majoritairement tournées vers les champs de l’éducation pour tous, de la culture et des loisirs. Et 53 chantiers internationaux de jeunes bénévoles impliquant plus de 1000 jeunes ont été initiés en 2012. 329 jeunes ont été bénéficiaires du PEJA l’an passé.

• L’Auvergne s’appuie également un réseau d’information jeunesse efficace, structuré autour du CRIJ et de 24 PIJ labellisés. Environ 50 000 jeunes ont été accueillis par le réseau en 2012. Le CRIJ porte un dispositif partenarial de soutien à l’initiative des jeunes, “Auverboost”.

• Levier essentiel pour l’autonomie des jeunes en Auvergne, la reconnaissance et la valorisation des compétences sont également mis en œuvre dans la région au travers différents dispositifs (prix de la jeunesse du festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand, association de jeunes au comité régional de coordination du service civique...)

La formation, l’éducation et la vie de l’élève, l’accès des jeunes au sport, à la culture, au numérique

• Dans le prolongement de la concertation nationale sur l’avenir de l’école et les assises de l’enseignement supérieur et de la recherche, un séminaire sur la co-construction des politiques éducatives en Auvergne a été organisé avec 10 ateliers pour analyser les enjeux des territoires et adapter les objectifs de la refondation aux réalités régionales.

• Améliorer l’orientation, en contribuant notamment à la mise en place du nouveau service public de l’orientation, et prévenir et lutter contre le décrochage font partie des priorités de la région qui porte des projets novateurs dans ses établissements.

• L’académie de Clermont-Ferrand développe une stratégie numérique en déployant de nouvelles ressources et de nouveaux services.

La santé des jeunes et la prévention

• La santé des jeunes fait partie des priorités du Projet Régional de Santé. La signature d’une convention de partenariat en décembre 2012 avec le Rectorat a été animée par la volonté de structurer une politique régionale de santé adaptée aux besoins des élèves et réduire les inégalités sociales et territoriales.

• Des actions pour lutter contre les inégalités de santé, réduire les risques et mieux prendre en charge les problèmes de santé mentale ont été initiées dans la région grâce notamment au 5 maisons des adolescents locales et un plan d’action global en lien avec la Direction régionale de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt (DRAAF) pour la prévention du suicide auprès des jeunes.

• Des actions sont également menées en faveur des étudiants grâce à la création d’une antenne du Service de Santé Universitaire au pôle médical sportif du CREPS de Vichy et la mise en place d’un groupe de travail avec l’assurance maladie et les mutuelles étudiantes.

L’accès à l’emploi des jeunes, l’insertion sociale et professionnelle

• La région est déjà très mobilisée pour les emplois d’avenir. 295 emplois d’avenir ont ainsi été conclus en Auvergne ces derniers mois, soit 16,5% de l’objectif annuel et 3,5% du national pour une région qui abrite 2% des jeunes.

• En lien avec le Rectorat et la DRJSCS, une action ciblée en accompagnement de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires a été initiée.

• Les partenariats ont été mobilisés en appui du déploiement des contrats de génération avec de nombreux moyens engagés et dédiés aux emplois d’avenir. La région soutient également les initiatives des jeunes créateurs d’entreprise. L’État anime dans la région, par l’intermédiaire de la DIRECCTE, une politique de développement de la création d’entreprise au bénéfice des demandeurs d’emploi.

Pour conclure ce premier CAR jeunesse piloté par le secrétaire général pour les affaires régionales (SGAR) et la DRJSCS d’Auvergne et qu’elle présidait pour l’occasion, la ministre a tenu à rappeler : « Un CAR ne résume pas à lui seul l’action jeunesse sur un territoire. Je vous encourage donc à poursuivre votre travail de partenariat avec les acteurs des politiques jeunesse : les collectivités locales, les associations notamment de jeunesse et d’éducation populaire, les organisations jeunes ainsi que les acteurs économiques et les partenaires sociaux. »

CAR, mode d’emploi
Instance collégiale de préparation des décisions, le comité de l’administration régionale (CAR) se prononce sur les orientations stratégiques de l’État et s’assure de leur application en région. Il se réunit mensuellement autour du Préfet de région, qui le préside, des Préfets de départements, des chefs de pôles régionaux, du secrétaire général pour les affaires régionales, du secrétaire général du département chef lieu de région et du trésorier payeur général de région. Le Préfet de région associe, en tant que de besoin, les chefs ou responsables des services déconcentrés dans la région. Le CAR peut être consulté notamment sur les conditions d'organisation et de fonctionnement des services de l'État dans la région en vue de l'harmonisation de la gestion des moyens ou de la mise en œuvre d'actions communes ; la préparation et l'exécution des conventions relevant du niveau régional et des conventions d'application des contrats liant l'État et la région, ainsi que la préparation et l'exécution des programmes nationaux ou communautaires concernant la région. Il favorise également la circulation d’information et les échanges entre niveau départemental et niveau régional.
Lundi 15 avril 2013 tagEn direct du réseau
  • PARTAGEZ SUR
Newsletter
  • avr. 2013
    Lettre d'information du ministère des Sports, de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et de la Vie associative #3 - Avril 2013 [Lire la Newsletter]
Sur le même sujet
  • Jeudi 10 mars 2016
    DÉVOILEMENT D’UNE PLAQUE COMMÉMORATIVE EN HOMMAGE AUX VICTIMES DE FURIANI [lire l'actu]
  • Mardi 1 mars 2016
    LE SPORT, OUTIL DE RAYONNEMENT INTERNATIONAL [lire l'actu]
  • Mardi 23 février 2016
    SUIVEZ PATRICK KANNER SUR INSTAGRAM [lire l'actu]
  • Jeudi 18 février 2016
    "TOUS PRÊTS !" BADMINTON : APPEL À CANDIDATURE ! [lire l'actu]
  • Vendredi 12 février 2016
    RENFORCER LA PRÉSENCE DES ADULTES DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES [lire l'actu]
Voir toutes les actus